Logo Kalio logiciel hôtelier

Taux d'occupation : Comment l'interpréter et le calculer ?

logiciel-groupe-hôtel
Le taux d’occupation (TO) demeure un indicateur essentiel en gestion hôtelière. Il est fréquemment utilisé pour évaluer la performance opérationnelle et la rentabilité d’un hébergement touristique. L’interprétation approfondie de ce ratio s’avère cruciale pour les propriétaires et gestionnaires d’un hôtel. Retenez néanmoins que le seul, le calcul du taux d’occupation ne suffit pas à évaluer la performance globale des hôtels et campings.Dans cet article, nous examinerons en détail le processus de calcul du taux d’occupation, son rôle dans la performance d’un hôtel, et surtout, comment le comprendre de manière appropriée.

Table des matières

L'importance du Taux d'Occupation dans la Rentabilité d'un Hôtel

Souvent présent dans les tableaux de bord hôtelier, le taux d’occupation est un élément clé dans la gestion des revenus d’un hôtel. Il indique le pourcentage de chambres occupées par rapport au nombre total de chambres disponibles. Une optimisation efficace de l’occupation impactera directement le chiffre d’affaires.

Cependant, il est crucial de noter que vous ne devez pas interpréter cet indicateur de manière isolée pour évaluer la performance opérationnelle d’un établissement.

Calcul du taux d'occupation

Pour calculer le taux d’occupation, il faut diviser le nombre de chambres occupées par le nombre total de chambres mises en vente sur une période définie, puis multiplier le résultat par 100 pour obtenir un pourcentage. 

Voici la formule du taux d’occupation : 

taux d'occupation = (nb chambre occupées / nb chambres disponibles totales) x100
Le calcul du Taux d'Occupation (TO)

Si des chambres ont été bloquées pour diverses raisons (par exemple des travaux) pendant la période analysée, elles doivent être retirées du nombre de chambres disponibles.

Calculer un Taux d'Occupation : Calcul et exemple pratique

Prenons un exemple concret avec un hôtel de 100 chambres. Pour la soirée du 17 janvier, 60 chambres étaient occupées. Le calcul pour cette soirée est le suivant : (60/100) × 100 = 60%.

Le lendemain, l’hôtel a prévu des travaux dans 20 de ses chambres, réduisant le nombre total de chambres disponibles à 80. Ce soir-là, 60 chambres sont occupées. Le taux d’occupation du 18 janvier serait alors (60/80) × 100 = 75%.

Bien que la fréquentation soit la même sur ces deux jours dans notre exemple, la réduction du stock de chambres disponibles le deuxième soir a impacté positivement le taux d’occupation. 

Objectif du Taux d'Occupation

Vous pouvez maintenant calculer des taux d’occupation par jour, par semaine, par mois, par an ou même celui des mardis pour le comparer à celui des jeudis. L’objectif du taux d’occupation est de rendre compte du remplissage des hôtels. Mais c’est dans la comparaison qu’il prend tout son sens.

Néanmoins, il faut au préalable s’assurer que la comparaison soit réalisable. Nous allons citer ici plusieurs biais.

  • Premièrement, il est important de comparer le taux d’occupation sur des périodes équivalentes. Si l’analyse vise à comparer le taux d’occupation d’une année à l’autre, il est impératif de s’assurer de l’équivalence des périodes. Par exemple, si l’hôtel a été ouvert un mois de plus une année, cette période supplémentaire ne doit pas être prise en compte et seule la période d’ouverture commune entre les deux exercices doit être comparée.
  • De plus, pour opposer le taux d’occupation d’une date avec celui d’une autre dans le passé, il est nécessaire de sélectionner des dates équivalentes. Étant donné que la constitution des semaines peut varier d’une année à l’autre, il n’est pas approprié de comparer un 13 mai avec un 13 mai. Une comparaison pertinente se fait entre des jours de semaine similaires, par exemple, un vendredi avec un vendredi.
  • En outre, le taux d’occupation global peut dissimuler des variations significatives de performances entre différentes catégories de chambres. Certaines catégories peuvent présenter de meilleures performances que d’autres, et examiner le taux d’occupation de chaque catégorie peut fournir des enseignements précieux. Par exemple, les chambres familiales peuvent avoir un taux d’occupation plus élevé pendant les vacances scolaires.

Taux d'Occupation et Gestion des Revenus

L’analyse du taux d’occupation joue un rôle essentiel dans la gestion des revenus (Yield Management). La compréhension du cycle d’occupation d’un hôtel grâce à son taux d’occupation permet d’ajuster le prix des chambres en fonction de la demande. Plus la demande est élevée, plus le prix peut être optimisé. Ainsi, cet indicateur est crucial dans la définition de la stratégie tarifaire des hôtels.

Une augmentation du taux d’occupation peut indiquer une forte demande. Néanmoins, cela ne garantit pas nécessairement une rentabilité accrue. Des tarifs trop bas pourraient diminuer la rentabilité malgré un taux d’occupation élevé.

Une stratégie axée sur le volume, caractérisée par la baisse des prix pour attirer davantage de clients et augmenter le taux d’occupation, comporte plusieurs risques :

  • Il n’est pas garanti que la réduction des prix attire plus de clients. Particulièrement si l’hôtel est positionné dans un segment spécifique de l’industrie hôtelière, tel que les hôtels thermaux ou ruraux.
  • La baisse des prix peut attirer une clientèle différente. La cohabitation entre clientèle peut parfois être délicate.
  • Une stratégie axée sur le volume a un impact négatif direct sur les marges. La réduction des prix nécessite de remplir davantage de chambres pour maintenir le même chiffre d’affaires. Cette stratégie entraine des besoins accrus en ressources humaines, en produits d’accueil, en blanchisserie, et une dégradation plus rapide des chambres, nécessitant des rénovations plus fréquentes.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais un taux d’occupation annuel compris entre 95% et 100% peut être un signe négatif. Un hôtel constamment complet a manqué des opportunités de se vendre plus cher.

C’est pourquoi le taux d’occupation, s’il est examiné seul, peut être dangereux.

Taux d'Occupation et autres Indicateurs de Performance

Si le taux d’occupation n’est pas l’indicateur idéal, quels autres éléments prendre en compte ?
Le prix moyen peut être intéressant. Celui-ci reflète l’évolution du prix des chambres. Cependant, lui non plus n’est pas révélateur de la bonne performance d’un hôtel. En effet, des prix trop élevés peuvent mettre l’hôtel hors marché et avoir un impact négatif sur le taux d’occupation.

Nous préconisons l’analyse du RevPAR (Revenue Per Available Room) pour obtenir une vision plus complète de la performance opérationnelle des hôtels. Le RevPAR prend en compte à la fois le taux d’occupation et le prix moyen. Il offre ainsi une perspective globale de la performance de l’ensemble des chambres disponibles. Découvrez d’autres indicateurs hôtelier dans notre article : « Hôtellerie KPI : Quels avantages et usages ? » .

RevPAR = Taux d'occupation x Prix moyen
Le calcul du RevPAR en hôtellerie

Trouver le juste prix

Trouver un équilibre entre une stratégie de volume et une stratégie de valeur est complexe. Pour cela, les prix ne doivent ni être trop élevés (pour ne pas impacter le taux d’occupation), ni être trop bas (pour protéger la rentabilité). Jusqu’à présent, le travail du Revenue Manager consistait à trouver cet équilibre pour optimiser le chiffre d’affaires.

Jusqu’à maintenant, aucun outil ne permettait de définir le juste prix d’une chambre d’hôtel en fonction de sa valeur réelle. 

Aucun référentiel dans le marché de l’hôtellerie ne permettait de déterminer si les prestations proposées par un hôtel étaient mieux perçues que celles d’un autre. Par conséquent, personne ne pouvait définir le prix d’acceptation d’une chambre d’hôtel. 

Les tarifs étaient traditionnellement définis en fonction de la demande. Les prix n’étaient pas représentatifs de la véritable valeur des prestations d’un hôtel. 

C’est dans ce contexte que nous avons créé Kalio. Son algorithme prend en compte chaque critère influençant la décision d’achat du client pour évaluer la véritable valeur de l’hôtel. Les équipements des chambres, la qualité de la literie, les services proposés et la localisation sont évalués objectivement pour refléter la qualité globale de la prestation. 

l'offre et la demande en hôtellerie : équilibre entre Prix moyen et occupation
L'offre et la demande : équilibre entre prix moyen et occupation

En confrontant le prix pratiqué par l’hôtel avec celui de son marché, l’algorithme de Kalio permet de définir le juste prix de chaque hôtel sur son marché. Ainsi, le prix déterminé par Kalio correspond précisément à l’acceptation du client, maximisant à la fois le taux d’occupation et le prix moyen.

Conclusion du Taux d'Occupation

En conclusion, le taux d’occupation se calcule en divisant le nombre de chambres louées par le nombre total de chambres disponibles. Le pourcentage obtenu reflète l’occupation de l’hôtel.

Bien que le taux d’occupation soit un indicateur clé dans l’analyse opérationnelle, il ne peut à lui seul représenter la rentabilité optimale d’un établissement. Le rapport entre le prix moyen et le taux d’occupation (RevPAR) sera plus révélateur de la véritable performance.

Trouver le juste équilibre entre le prix de vente et le taux d’occupation est une tâche complexe. C’est pourquoi, le logiciel Kalio vous aide à identifier le prix pour lequel l’occupation est optimisée.

A propos de l'auteur